Maison d’arrêt de Caen

Porte de la prison de Caen.

Pour les associations l’ADIRPFD/SJ et Mémoires de la Résistance Normande, la prison de Caen est un lieu de cérémonie des plus importants. Le massacre commis en ces murs et la disparition des 70 à 75 corps de prisonniers selon la politique « Nuit et brouillard » en font un sanctuaire. Tous les ans, le 6 juin au matin, les familles de victimes entretiennent la mémoire de leurs proches disparus.

Cérémonie des familles 2019.
Cérémonie des familles 2019.
Cérémonie 5 juin 2019 en présence du Président de la République.

Une des missions que notre association s’est donnée est de conserver la mémoire de la Résistance normande en tous lieux. C’est pourquoi, à notre initiative, un comité de vigilance a été crée afin de veiller à ce qu’un lieu de mémoire soit installé sur le site même de la Maison d’arrêt de Caen, lieu du massacre de quelque 75 résistants le 6 juin 1944 et cela dans la perspective prochaine du transfert de cet établissement pénitentiaire sur la commune d’Ifs à l’orée 2023.

Le 5 juin 2019, Monsieur le Président de la République, Monsieur Emmanuel Macron est venu rendre hommage aux victimes de la barbarie nazie, cette visite nous fait espérer une prise de conscience collective pour la sauvegarde et la création d’un jardin du souvenir.

COMITE DE VIGILANCE POUR LA CRÉATION D’UN LIEU DE MÉMOIRE

À LA MAISON D’ARRET DE CAEN

Réunion du 28 février 2019 à la Maison des Associations de Caen

À l’initiative de l’ADIRPFD/SJ et Mémoires de la Résistance Normande, la réunion initiale s’est déroulée en présence de différentes associations, la ville de Caen et des familles des victimes du massacre du 6-6-44.

LES AMIS DU MÉMORIAL :

M. Michel Barrassin, président

M. Ombredanne

LE SOUVENIR FRANCAIS :

M. Couasnon Jean-Philippe, délégué général du Souvenir Français pour le Calvados

FAMILLES DE DISPARUS :

Mme Arrot

Mme Anne Valérie

ANCIENS COMBATTANTS DES PTT :

M. Lecouturier Yves, président

VILLE DE CAEN

M. Jeannenez, 4ème adjoint au maire . Qualité et cadre de vie

UNADIF/FNDIR

M. Lebret Jean-Claude, président

Association des Déportés et Internés Résistants et Politiques et Familles de Disparus / Souvenir Jeunesse

M. Hebert, président (et MRN)

M. Gourdin Philippe (et MRN)

M. Lilienfeld Jean-Marie

M. Pattier Jean-Pierre (et MRN)

M. Laumonier Philippe

MEMOIRES DE LA RÉSISTANCE NORMANDE

M. Fournier Gérard, président

M. Gourdin Philippe, trésorier (et ADIRPFD/SJ)

Mme Vico Gabrielle, vice-présidente

Mme Bléchet Béatrice, vice-présidente (et Amis Mémorial)

Mme Garcia Chantal, secrétaire

La prison de Caen doit être transférée sur la commune d’Ifs d’ici la fin 2022. Ce lieu n’est ni classé ni protégé. Or les associations présentes estiment que son passé, en particulier le massacre de 70 à 75 résistants dont 3 femmes le matin du 6 juin 1944, nous impose d’ériger à l’emplacement de cette prison un jardin du souvenir. Ces évènements sont relatés dans le livre de Jean Quellien et Jacques Vico « Massacres nazis en Normandie, les fusillés de la prison de Caen », éditions Corlet.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est massacres-nazis-en-normandie.jpg.
Massacres nazis en Normandie, de Jacques Vico et Jean Quellien, éditions Charles Corlet, 1994.

Les corps des victimes ayant été ensuite transférés par les Allemands dans un lieu demeuré inconnu, les familles n’auraient plus de lieu de recueillement directement lié aux événements.

L’exemple de la prison de Montluc dans le Rhône prouve que des bâtiments entiers peuvent devenir des lieux de mémoire et être visités. Cette éventualité ne semblant pas réalisable, il est impératif, avant la destruction totale des bâtiments de :

Prendre des photos des lieux.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est ENT.2-71.1-704x1024.jpg.
Photographies effectuées après la Libération. Clichés Delasalle-Oresme, Archives municipales de Caen.
L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est plaque-maison-darret.jpg.

Conserver la plaque figurant actuellement à l’entrée de la prison, inaugurée par les agents de l’administration pénitentiaire de Caen, le 7 juin 1945, elle comporte un extrait du discours de Léonard Gille, président du Comité de Libération du Calvados, discours prononcé le 1er novembre 1944.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est monument-maison-darret.jpg.

Conserver la plaque où se déroule la cérémonie du souvenir chaque 6 juin dans le chemin de ronde ainsi que le mur de la courette auquel elle est adossée. Image

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est 14-38454.jpg.

Le monument évoquant ce massacre qui se trouve actuellement près du Mémorial de Caen pourrait être transféré dans ce jardin. Les abords du Mémorial vont être réaménagés et un autre monument concernant plus largement la Résistance pourrait y être créé .

Créer deux panneaux d’informations historiques : l’un concernant l’ensemble des résistants ayant séjourné dans la prison lors de la Seconde Guerre mondiale, l’autre relatant le sort des résistants massacrés le 6 juin 1944.

Les personnes présentes approuvent ce projet et y apportent quelques compléments :

M. Jeannenez représentant le Maire de Caen confirme le soutien de la ville à ce projet soulignant la nécessité pour les familles des victimes d’avoir un lieu dédié au recueillement. Il faut dès maintenant prévoir une surface de terrain qui ne sera pas accessible aux promoteurs.

M. Barassin des Amis du Mémorial propose, outre les photographies, de réaliser une vidéo sur l’ensemble des bâtiments. M. Jeannenez signale que la ville de Caen peut mettre à disposition des techniciens vidéastes avec lesquels elle a l’habitude de travailler.

Lorsque la prison sera vide et avant destruction du site il serait intéressant de ménager un temps où elle pourrait être visitée.

Gérard Fournier rappelle l’existence de deux exemplaires de l’exposition: « Les Résistants derrière les barreaux , les prisons normandes : hauts-lieux de mémoire et d’histoire » que l’association Mémoires de la Résistance normande a déposées aux Archives du Calvados et aux Archives de la Seine-maritime pour être prêtée au public.

Le 2 mars 2019, la Secrétaire d’État auprès du ministre des Armées, madame Darrieussecq était en visite à Caen pour préparer le 75ème anniversaire du Débarquement. Les présidents des associations, Gérard Fournier pour Mémoires de la Résistance Normande et Jean-Pierre Hébert pour l’ADIRPFD/SJ lui ont présenté le projet du « jardin du souvenir ».

Procès-verbal rédigé le 5 mars 2019 par C. Garcia-Lampérière, secrétaire de Mémoires de la Résistance Normande.

Crédit photo François Le Soudier.